logements mal adaptés en raison du nombre croissant de propriétaires âgés; normes d'entretien défectueuses, en particulier parmi les propriétaires à faibles revenus; arriérés de crédits hypothécaires et reprises de possession en hausse dans le nord-ouest de l'Europe, en particulier au Royaume-Uni et en Finlande; nombre croissant de fragmentations de familles propriétaires qui se disloquent suite au divorce ou à la séparation, entraînant des demandes de logements en location à court terme. L’Organisation de Coopération et de Développement Economique, l’OCDE, démontre que le renchérissement de l’immobilier entraîne une hausse des inégalités partout en Europe. Analyse des politiques du logement dans la communauté européenne. En 2018, 9,6 % de la population de l’UE-27 vivait dans un ménage dépensant 40 % ou plus de son revenu disponible équivalent pour le logement. les niveaux et la diversité des aides varient grandement. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur le marché du logement étudiant en France en 2019 dans cette étude. Certaines des restrictions budgétaires peuvent être temporaires, étant donné que les pays s'efforcent de satisfaire les critères de convergence de Maastricht. Parmi les États membres de l’UE, la proportion de personnes vivant dans des appartements en 2018 était d’au moins 60,0 % en Lettonie (66,2 %), en Espagne (64,9 %), en Estonie (61,5 %) et en Grèce (60,6 %), et juste en dessous de ce niveau en Lituanie (59,5 %); une proportion similaire de personnes vivait aussi en appartement en Suisse (62,5 %). Du fait de la pauvreté croissante et de l'augmentation des loyers, on a eu tendance à s'appuyer dans une plus large mesure sur les allocations logement qui peuvent créer des pièges de pauvreté (découragement de l'emploi) et peuvent même encourager l'usage inefficace des disponibilités. modifications subséquentes de l'impact en faveur de la qualité du logement et de subventions individuelles étant donné la croissante pénurie et la sévère diminution des ressources. L'indicateur exprime la proportion de logements sociaux en regard du nombre total de ménages par quartier. L’effort de construction y est important (6 logements construits pour 1 000 habitants, contre un peu plus de 3 en Mise à jour prévue de l’article: octobre 2021. Ces pays possèdent les plus amples secteurs de loyers sociaux de l'Union européenne et leurs gouvernements dépensent plus de 3 pour 100 du PNB en politique du logement. Son déclin est attribuable aux contrôles des loyers, aux programmes de démolition et d'aides aux autres modes d'occupation. C’est l’une des statistiques critiques décrivant la situation Les problèmes couramment soulevés dans le secteur des logements en location incluent: Secteur de logements sociaux: Ce secteur assure le logement d'environ un cinquième des foyers en Union européenne. Secteur des propriétaires occupants. La dégradation des logements que possèdent des gens âgés et les pauvres s'est accrue et la reprise de possession a beaucoup plus augmenté dans les pays du nord. N 1 Violences envers les femmes dans le monde : l’état de la situation N 2 Harcèlement scolaire En 2018, parmi les États membres de l’UE-27, la surcharge des coûts du logement pour les locataires louant aux prix du marché était la plus élevée en Grèce: 83,1 % d’entre eux dépensaient plus de 40 % de leur revenu pour le logement. En 2018, 46,0 % des personnes dans l’UE-27 vivaient dans des appartements, près d’un cinquième (18,6 %) dans des maisons mitoyennes et plus d’un tiers (34,7 %) dans des maisons indépendantes (voir graphique 1). Ce Regard sur le Mal-Logement en Europe est le quatrième que nous produisons. La disponibilité d’espace suffisant dans une habitation est l’un des critères essentiels dans l’évaluation de la qualité d’un logement. En 2018, 17,1 % de la population de l’UE-27 vivaient dans des logements surpeuplés. Les sans abris: La situation des sans abris constitue la manifestation la plus criante de l'exclusion sociale. La proportion de la population vivant dans des logements loués au prix du marché était encore plus élevée en Suisse, où un peu plus de la moitié de la population était dans cette situation (51,1 %). Parallèlement, le nombre d’occupants par logement a baissé : en moyenne 2,7 personnes par logement en 1984, 2,3 en 2006, 2,2 en 2016. Depuis le début de la crise liée à la pandémie de Covid 19 la Région bruxelloise a enregistré 886 nouvelles inscriptions sur les listes d'attente d'un logement social. Les nouvelles innovations améliorent-elles la politique et la pratique; et. fournir un unique point central de réception des rapports et statistiques nationaux relatifs aux logements en général; fournir un unique point central d'accès aux vérifications et évaluations des projets financés par la Communauté; encourager les gouvernements nationaux à préparer et diffuser auprès des fournisseurs de logements une revue des projets communautaires ayant trait au logement et une orientation explicite sur la manière d'avoir accès à de tels programmes; développer une série de projets de "pratique idéale" et les diffuser par vidéos et Internet. Il n'existe aucun droit légal au logement pour les sans abris sauf en France et au Royaume-Uni, et ils ont été récemment réduits au Royaume-Uni. En novembre 2017, 89 % des Français déclaraient être satisfaits de leur logement, notamment dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Est, où le niveau de satisfaction par rapport au logement avoisinait 60 %. En effet, un nombre sans cesse en augmentation d’habitants sacrifient plus de 40 % de leur budget au logement, atteignant un coût excessif. Ce secteur est en déclin dû à la chute des investissements dans les années 80. Néanmoins, de nombreux États membres de l’Union sont confrontés à des difficultés similaires, notamment: comment rénover le parc immobilier, comment planifier et combattre l’étalement urbain et promouvoir le développement durable, comment aider les jeunes et les groupes défavorisés à pénétrer sur le marché du logement ou comment promouvoir l’efficacité énergétique auprès des propriétaires de logements. La moyenne de l’UE-27 dissimule des différences considérables entre les États membres. Les sans abris proviennent, de façon disproportionnée, des groupes suivants: hommes âgés de 30-39 ans, chômeurs, ceux qui n'ont pas droit à la sécurité sociale, des gens de santé fragile, les toxicomanes, ceux ayant passé quelque temps dans des institutions et les immigrés. C'est le mode d'occupation le plus répandu dans quatorze des quinze États membres et il représente actuellement 56% des logements en Union européenne bien que les niveaux varient grandement. En effet, dans ce pays, l’accès au logement est devenu un problème inexistant. l'initiative (CEE), en matière de technologie de l'énergie propre et efficace, comprend THERMIE II qui aidera les solutions touchant les logements efficaces en énergie et possède un budget d'un milliard d'écus pour la période 1995-1999; Le programme HELIOS II a pour but d'aider les handicapés grâce à la réhabilitation, l'éducation et la formation (y compris pour les fournisseurs) et possède un budget de 37 millions d'écus sur trois ans. En 2018, plus de la moitié des habitants dans chacun des États membres de l’UE occupaient un logement dont ils étaient propriétaires, le pourcentage allant de 51,4 % en Allemagne à 96,4 % en Roumanie. 4 LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL chiffres clés 2016 INTRODUCTION 5NOMBRE DE LOGEMENTS SOCIAUX EN FRANCE ENTRE 2009 ET 2016 NOMBRE DE MISES EN SERVICE PAR ANNÉE, ET RÉPARTITION À une extrémité, on retrouve un certain nombre de pays où une proportion relativement faible de la population vivait dans un ménage consacrant plus de 40 % de son revenu disponible aux coûts du logement en 2018, en l’occurrence Malte (1,7 %) et Chypre (2,0 %). D'autres pays fournissent des aides explicites aux acheteurs d'un premier logement pour leur permettre d'acheter appartenant aux municipalités. En Europe méridionale, l'aide gouvernementale beaucoup moins importante semble être stable. préparant un rapport annuel, bref par nature mais fournissant des statistiques clés et l'évolution de la politique; mettant sur pied une vérification des initiatives financées par l'UE dans leur propre pays, qui ont un rapport avec le logement, accompagnée de notes d'information sur l'importance des programmes, les procédures et les contacts; en favorisant dans le choix des projets les offres de ressources qui présentent des approches intégrées et ont l'intention, le cas échéant, de demander un financement de l'Europe; en demandant aux niveaux subalternes de gouvernement de développer des composantes européennes dans les stratégies et la planification du logement pour lesquelles une aide financière publique est recherchée. En 2018, 17,1 % de la population de l’UE-27 vivaient dans des logements surpeuplés. En revanche, en Suisse, les personnes vivant en location étaient plus nombreuses que celles occupant un logement dont elles étaient propriétaires dans la mesure où quelque 57,5 % étaient locataires. Quelle a été l'influence de l'Union européenne sur les résultats en matière de logement? Les dépenses publiques en politique du logement se situent typiquement dans une fourchette de 1-2 pour 100 du PNB. Le secteur privé des locations tend à être plus important dans les villes, en particulier les capitales. foyers de gens maintenant âgés ayant de faibles revenus et qui vivent dans des logements de basse qualité; foyers de gens jeunes (souvent célibataire) qui, pour différentes raisons, ont quitté le toit familial et vivent dans des logements en location de basse qualité en occupation multiple; et. Le rapport 2015 de Housing Europe sur l’état du logement en Europe soulignait l’augmentation du nombre de personnes sans domicile dans l’UE11. logement et augmenté le nombre de sans-abri, la Finlande étant le seul pays qui a réussi à inverser cette tendance. Dans six États membres, plus d’un tiers de la population louant un logement au prix du marché dépensait plus de 40 % de son revenu disponible équivalent pour le logement en 2018. L'estimation du nombre des sans abris est problématique. Les Fonds structurels européens augmenteront jusqu'à représenter un tiers du budget de l'UE en 1999. Selon les chiffres fournis par Céline Fremault, ministre pour le Logement, le nombre de logements sociaux inoccupés est passé, en près de 10 ans -entre 2004 et 2013- de … Elle reflète en partie la mutation idéologique, mais également l'assimilation croissante du secteur à l'exclusion sociale. Dans le nord et l'ouest de l'Europe (exception faite de l'Irlande et de l'Allemagne), les aides fiscales au logement semblent être en baisse. Taux de propriétaires, nombre de pièces, logement adapté au grand âge, en … Outre le surpeuplement, d’autres aspects de la privation de logement, comme un logement sans baignoire ni toilette ou dont le toit fuit, ou un logement considéré comme trop sombre, sont inclus dans l’indicateur de la qualité du logement. Le pourcentage des habitants occupant un logement à loyer réduit ou mis à disposition gratuitement était inférieur à 20,0 % dans tous les États membres de l’UE et dans les huit pays tiers pour lesquels des données sont communiquées. 3ème REGARD SUR LE MAL-LOGEMENT EN EUROPE 2018 Ce doCument a été réalisé par la Feantsa et la Fondation abbé pierre Coordination # Chloé Serme-Morin# Sarah Coupechoux ont Contribué à sa réalisation # Maria-José Aldanas Le nombre de sans-abri augmente presque partout en Europe Dans leur dernier rapport, la Fondation Abbé Pierre et la Feantsa estiment à au moins 700.000 le nombre de … Le logement dans l’Union européenne : la propriété prend le pas sur la location Claudie Louvot-Runavot * Tous les pays de l’Europe des Quinze disposent aujourd’hui d’un nombre de logements relativement important, leur permettant Les proportions les plus élevées de personnes vivant dans des maisons mitoyennes dans les États membres de l’UE ont été enregistrées aux Pays-Bas (58,0 %), en Irlande (52,1 %), à Malte (41,5 %) et en Belgique (40,6 %). La suppression du contrôle des loyers et l'aide aux propriétaires devraient en améliorer l'accès, bien que certains groupes, tels qu'immigrés, aient toujours des difficultés. Logement. L'Allemagne occupe une place exceptionnelle, car elle possède toujours un important secteur de logements de qualité en location, en raison des aides fiscales relativement généreuses. Monténégro (ME) et Turquie (TR): 2017. Le contrôle des propriétaires de logements sociaux est normalement assurée par les autorités locales, sauf au Royaume-Uni où les associations locatives le sont par des organismes gouvernementaux. Ces États membres étaient les seuls où au moins deux cinquièmes de la population vivaient dans des maisons mitoyennes. Nous sommes le 16 mars 2020, en Europe, plus précisément près du port de l’île grecque de Samos, située à un jet de pierres de la Turquie (1,6 km). Etant donné que les politiques du logement s'intègrent de plus en plus dans d'autres stratégies, telles que réhabilitation urbaine, elles deviennent de ce fait plus compatibles avec les programmes de l'Union européenne. Les estimations suggèrent qu'il existe 150-200.000 habitants de taudis en Europe du sud. Les politiques de logement des États membres peuvent se ranger dans quatre groupes: Cette brève analyse permet de tirer deux conclusions en ce qui concerne la fourniture de logement aux foyers à faibles revenus dans les États membres de l'Union européenne: La politique du logement enregistre une diversité beaucoup plus grande entre les États membres de l'Union européenne qu'entre les États constituant les États-Unis d'Amérique. Parmi les États membres de l’UE, les augmentations les plus importantes de la proportion de personnes souffrant de privation grave de logement ont été signalées pour la France, où le taux a augmenté de 0,6 point de pourcentage entre 2017 et 2018, ainsi que le Danemark, l’Allemagne et l’Espagne, où le taux a augmenté de 0,5 point de pourcentage. La Fondation Abbé Pierre et les associations membres de la FEANTSA n’ont pas attendu d’avoir une voix au niveau européen pour alerter sur la En outre, certains groupes ont des revenus tout juste au-dessus du niveau qui leur permettrait d'avoir droit à une assistance, tandis que les propriétaires occupants dans certains pays reçoivent une assistance minimale en cas de perte d'emploi et où les hypothèques à taux variable prédominent, les propriétaires sont susceptibles d'être affectés par des taux hypothécaires à croissance rapide. En revanche, moins de 1,0 % de la population en Finlande (0,9 %) et en Irlande (0,8 %) a connu une privation grave de logement en 2018, ce qui était également le cas en Norvège. Sous son titre IV, à l’article 34, la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne prévoit qu’«afin de lutter contre l’exclusion sociale et la pauvreté, l’Union reconnaît et respecte le droit à une aide sociale et à une aide au logement destinées à assurer une existence digne à tous ceux qui ne disposent pas de ressources suffisantes, selon les règles établies par le droit de l’Union et les législations et pratiques nationales». 62% des 50 ans et plus vivent dans une maison. Amélioration des conditions: on trouve les normes les plus élevées en matière d'espace au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni et les plus faibles dans les États du sud. Les États d'Europe possédant le plus de médecins pour 1000 habitants sont Monaco, Saint-Marin, la Suède, l'Autriche, et la Norvège. Les taux de surpeuplement les plus élevés parmi la population exposée au risque de pauvreté ont été enregistrés en Roumanie (56,4 %), en Slovaquie (54,9 %), en Bulgarie (48,7 %) et en Pologne (47,7 %). Quelle est la contribution des politiques de logement au bien-être des Européens les plus pauvres? Dans ce contexte, le Conseil européen de Nice en 2000 est parvenu à un accord sur un ensemble d’objectifs communs dans le cadre de la stratégie de l’UE de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Les recherches récentes réalisées par l'université de Glasgow indiquent quatre types de projets confirmant les liens entre les Fonds structurels (principalement Fonds européen de développement rural et Fonds social européen) et les organisations de logements sociaux: Depuis cette date, l'évolution présentant un intérêt pour le logement inclut: Des mesures pourraient être prises aux niveaux européen, national et local, pour promouvoir une compréhension plus cohérente des activités de l'UE en matière de logements. Ces actes font suite à la 1ère édition en 2004 du cycle de conférences consacré au logement social en Europe organisées par le CAUE du Rhône en partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Lyon et la Ville de Lyon. Les aménagements, tels que salles de bain, douches, chauffage central, sont plus courants dans les pays du nord, bien qu'ils varient selon les modes d'occupation. Les tableaux de cet article utilisent la notation suivante: Les conditions de logement ont une incidence sur la qualité de vie des occupants à divers niveaux: les logements fournissent un abri, une sécurité, garantissent la vie privée et offrent un espace pour se détendre, apprendre, travailler et vivre. 57 % des étudiants préfèrent se loger dans un studio ou un T1 Sur les 49.520 demandes de locataires étudiants analysées par LocService.fr, . Accès: l'accès à la propriété s'est améliorée, en particulier dans les pays (Royaume-Uni, Finlande, Espagne) où la déréglementation a entraîné un déclin des restrictions pour les hypothèques. Les données utilisées dans cet article sont essentiellement tirées des microdonnées provenant des statistiques de l’UE sur le revenu et les conditions de vie (EU-SILC). Le taux le plus élevé parmi les États membres de l’UE-27 a été enregistré en Roumanie (46,3 %). Les problèmes communs qui se posent dans le secteur des propriétaires occupants incluent: Secteur privé des locations: il a enregistré un déclin à long terme jusqu'en 1990 environ, mais près d'un cinquième des foyers sont encore logés en Union européenne selon cette modalité. Le nombre de personnes mal logées explose partout en Europe Près de 11 millions de ménages européens n’ont pas de domicile personnel, vivent … Le partage et le nombre des sans abris au mieux ne diminueront pas. Seules l'Irlande et l'Allemagne ont accordé à nouveau la priorité aux investissements dans des logements sociaux dans les années 90. Dans trois États membres de l’Union européenne, au moins, une personne sur dix a souffert d’une privation grave de logement en 2018: un taux de 10,1 % a été enregistré en Bulgarie, tandis que des taux plus élevés ont été observés en Lettonie (14,9 %) et en Roumanie (16,1 %); cette situation a également été observée dans chaque pays candidat pour lesquels des données (pour 2017 et 2018) sont communiquées dans le graphique 4. L’activité est à la hausse : le nombre de transactions dans l’existant a continué à progresser pour atteindre 1 068 000 sur l’ensemble de l’année, un chiffre très supérieur au plus haut des années 2000 (828 000 en 2005). Il n'y a qu'en Autriche, au Royaume-Uni et en Irlande où prédomine la possession directe par les autorités locales. Les données de l’EU-27 et de la zone euro sont des moyennes des différentes données nationales pondérées en fonction de la population. à 1,5 p.p. Il est reconnu depuis longtemps que de bons logements sont nécessaires pour assurer la cohésion sociale. Les problèmes sociaux sous ce mode d'occupation se poseront plus vraisemblablement au moment où le nombre de propriétaires augmente. Toutefois, les réductions des subventions fiscales peuvent en réduire l'accès. Les dépenses des gouvernements en politique du logement représentent moins d'un pour cent du PNB. Cette proportion dépassait les deux cinquièmes en Roumanie (46,3 %) et en Hongrie (46,9 %), atteignait la moitié en Bulgarie (50,1 %) et dépassait quatre cinquièmes (83,1 %) en Grèce. Les questions de logement social, de sans-abrisme et d’intégration jouent un rôle important dans l’agenda pour la politique sociale de l’UE. Les dépenses publiques en matière de logement sont généralement limitées à environ un pour cent du PNB. Encore une fois, la Finlande est un des meilleurs élèves de l’Europe. Le taux de surpeuplement décrit la proportion de personnes vivant dans une habitation considérée comme surpeuplée. Le secteur de logements sociaux, après s'être accru rapidement, est en baisse dans le nord et l'ouest de l'Europe et, de plus en plus, on l'associe aux "nouveaux pauvres" et à l'exclusion sociale. En France, 1,9 million de personnes sont actuellement en attente du traitement de leur dossier, contre 1,2 La modalité d'assistance la plus courante dont peuvent bénéficier les propriétaires occupants consiste en un allégement d'impôt sur le paiement des intérêts hypothécaires, bien qu'il ait eu tendance à diminuer dans certains pays. À l’autre extrémité, deux personnes sur cinq en Grèce (39,5 %) et plus d’une personne sur six (17,9 %) en Bulgarie ont dépensé plus de 40 % de leur revenu disponible équivalent pour le logement, tout comme environ une personne sur sept au Danemark (14,7 %) et en Allemagne (14,2 %). En 2018, la majorité des habitants dans chacun des États membres de l’UE-27 occupait un logement dont ils étaient propriétaires, le pourcentage allant de 51,4 % en Allemagne à 96,4 % en Roumanie. Il est possible de rencontrer des enfants des rues au Portugal et en Grèce. Toutefois, même dans certains pays méditerranéens, le contrôle des loyers diminue et ce secteur des logements en location enregistre une reprise dans la moitié des États membres de l'UE. Aux Pays-Bas (60,5 %) et en Suède (51,7 %), plus de la moitié des habitants vivaient dans un logement leur appartenant et pour lequel il existait un emprunt ou une hypothèque; tel était également le cas en Islande (63,9 %, données de 2016) et en Norvège (60,1 %). En accord avec le principe de subsidiarité, l'Union européenne n'a aucune compétence pour légiférer en matière de logement, l'interprétation étant que l'Union européenne ne peut pas financer de projets de logement, même s'il existe une politique formulée par un État membre ou à un niveau subalterne du gouvernement. En 2018, un quart (24,9 %) des habitants de l’UE-27 étaient propriétaires-occupants d’un logement soumis à un emprunt ou une hypothèque, tandis que plus des deux cinquièmes (45,1 %) étaient propriétaires-occupants d’un logement pour lequel il n’existait aucun emprunt ni hypothèque (voir graphique 2). Dernière modification de cette page le 18 septembre 2020 à 12:16. 4 Busch-Geertsema, V, Benjaminsen, L, Filipovič Hrast, M and Pleace, N (2014 En Irlande et au Royaume-Uni, les locataires ont également reçu des aides financières pour acheter leurs logements auprès des municipalités. Ils peuvent également être placés dans le contexte de leur environnement local, du point de vue de la facilité d’accès aux services de garde d’enfants, aux établissements d’enseignement, à l’emploi, aux possibilités récréatives, aux magasins, aux services publics, etc. réglementation des normales minimales de logement; contrôle des loyers du secteur privé (en déclin en Europe du nord et de l'ouest après 1960); fourniture de logements sociaux en location, en particulier au cours de la période 1950-80 (sauf dans les pays méditerranéens et la Belgique); et. Il existe également environ 200.000 immigrés sans abris et 200.000 qui vivent dans des caravanes ou des tentes. Une baisse relativement importante (-3,4 p.p.) S'agissant déjà de résumés, il est impossible de les résumer plus avant. En ce qui concerne la modalité de jouissance concernant la part la plus élevée de la population pour laquelle les coûts du logement dépassaient 40 % du revenu disponible, à savoir les locataires louant un logement au prix du marché, il existait également de grandes différences entre les États membres de l’Union. En Europe, 53 % des individus vivent dans une maison individuelle. une plus forte participation des résidents à la gestion des logements; une plus grande importance donnée au logement de sans foyers grâce à la mise en oeuvre de systèmes d'allocations plus généreux; de nouvelles priorités et ressources ont été consacrées au logement des personnes âgées, des handicapés et autres groupes qui ont des besoins spéciaux; la gestion et la qualité du personnel se sont améliorées; des tentatives sont parfois faites pour mélanger les modes d'occupation et les groupes de revenus dans des lotissements plus petits et mieux équilibrés; et. Portugal, Espagne et Grèce: les secteurs de propriétaires occupants sont particulièrement importants, les secteurs de logements sociaux minimaux et (jusque récemment) des secteurs privés de loyers de basse qualité en régression. Nous assistons donc, en Europe, à l’augmentation croissante du nombre de citoyens en attente d’un logement social. Irlande, Italie, Belgique, Finlande et Luxembourg: c'est un groupe disparate, mais qui possède, pour la plupart, d'importants secteurs de propriétaires occupants et des secteurs de loyers sociaux relativement faibles. Ce volume II est consacré au logement social dans les pays du nord de l'Europe : Belgique, Pays-Bas, République Tchèque et Allemagne. La scène est tirée d’un rapport publié jeudi par le comité anti-torture du Conseil de l’Europe (CPT), dont une délégation s’est rendue dans plusieurs centres grecs de détention des migrants entre le 13 et le 17 mars. L’Union européenne n’a pas de compétence particulière en matière de logement, la formulation des politiques de logement relevant des prérogatives des gouvernements nationaux. Dans la plus grande partie de l'Europe du nord et de l'ouest, la remise à niveau des logements du secteur privé, ainsi que la démolition des taudis, ont fait que, dans le secteur privé, les niveaux d'aménagement analogues à ceux d'autres modes d'occupation, mais dans les pays méditerranéens, les aménagements des logements privés en location sont notablement moins généreux que dans les logements occupés par les propriétaires. La population de référence est constituée de l’ensemble des ménages privés et de leurs membres actuels résidant sur le territoire d’un État membre de l’UE au moment de la collecte des données. Cet indicateur dépend du nombre de pièces à la disposition du ménage, de la taille du ménage, ainsi que de l’âge et de la situation familiale de ses membres. ont été observées en Slovaquie, en Lituanie, en Autriche, en Pologne et en Roumanie. Le taux de surpeuplement le plus élevé parmi les États membres de l’UE (voir graphique 3) a été enregistré en Roumanie (46,3 %), tandis que des taux supérieurs à 50 % ont été observés au Monténégro (57,7 %; données de 2017) et en Serbie (53,3 %). Il faut entendre ici par logement social tout La dynamique du marché L’année 2019 a vu se poursuivre la bonne dynamique du marché du logement depuis quatre ans. de plus que le taux enregistré pour l’ensemble de la population (voir graphique 3). Le financement des logements, qu’ils soient achetés ou loués, constitue un problème majeur pour de nombreux ménages, souvent lié à la qualité du logement. plus important encore, il existe des exemples réussis de programmes de réhabilitation de lotissements abandonnés. La disponibilité dans le secteur privé des locations a souvent été assurée grâce au contrôle des loyers avec des incidences indésirables, y compris la réduction de la qualité et de l'investissement. La Macédoine du Nord (74,6 %), la Serbie (63,6 %) et la Norvège (57,5 %) ont également indiqué qu’une proportion importante de leur population vivait dans des maisons indépendantes. Le rapport fournit des résumés abrégés de la structure de la politique de logement, de ses tendances, des défis majeurs, des réponses à ces défis et des exemples du rôle de l'Union européenne dans treize États membres. Mais au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Suède, la restructuration du secteur des logements sociaux est fondamentale. Le taux de privation grave de logement correspond au pourcentage de la population vivant dans un logement considéré comme surpeuplé et répondant simultanément à au moins un des critères de la privation de logement susmentionnés. C'est particulièrement vrai dans les pays où le secteur est important et a assuré le logement d'une très grande proportion de pauvres, y compris chômeurs, familles unifamiliales, minorités ethniques et immigrés. Des baisses de 1,1 p.p. Au cours de ce dernier siècle, les tendances suivantes se sont fait jour dans la plupart des politiques de logement en Europe: réglementation des normales minimales de logement; contrôle des loyers du secteur privé (en déclin en Voici tout ce qu’il faut savoir sur le marché du logement étudiant en France en 2020. L’Insee a publié une étude sur le logement des seniors en Europe. a également été observée en Serbie. En 2018, parmi les États membres de l’UE-27, la surcharge des coûts du logement pour les locataires louant aux prix du marché était la plus élevée en Grèce: 83,1 % d’entre eux dépensaient plus de 40 % de leur revenu pour le logement. Le pourcentage de la population dont les dépenses consacrées au logement dépassaient 40 % du revenu disponible équivalent était le plus élevé chez les locataires occupant un logement loué au prix du marché (25,1 %) et le plus faible chez les personnes vivant dans un logement dont elles étaient propriétaires et pour lequel il n’existait pas d’emprunt ou d’hypothèque (4,0 %) (voir tableau 1). L’enquête EU-SILC est réalisée chaque année et constitue l’enquête principale permettant de mesurer le revenu et les conditions de vie en Europe. Toutefois, il est important de ne pas blâmer les logements sociaux en raison des problèmes sociaux et économiques des foyers qui y vivent. foyers pauvres (souvent avec enfants) qui ne peuvent se permettre d'être propriétaires occupants, mais ne sont pas toutefois en mesure d'avoir accès au secteur de logements sociaux.
La Lecture Est Un Voyage Citation, Entreprise De Décoration D'intérieur, Corde En Pp, école Jules Ferry Toulouse, école Secondaire Internationale, Vodka Eristoff Prix, Ventre Moins Gros Grossesse,